L'écologie avec des chiffres !


La consommation d'énergies primaires

La consommation mondiale d’énergie primaire est en croissance presque continue depuis 40 ans. Elle est ainsi passée de 5,4 à 13 milliards de tep entre 1972 et 2012, soit une croissance annuelle moyenne de 2,1 %. La croissance est particulièrement forte en Asie, si bien que ce continent consomme désormais 40 % de l’énergie primaire, contre 19 % en 1971. La Chine est même passée de 7 % en 1972 à 22 % en 2012. À l’inverse, la consommation croît plus modérément en Europe : + 0,7 % en moyenne annuelle depuis 1971, + 0,5 % en moyenne entre 2002 et 2012. La consommation d’énergie augmente rapidement en Océanie et en Afrique, respectivement de 2,2 % et de 3,3 % par an depuis 1971. Mais ces deux continents ne représentent encore que 1 % et 6 % de la consommation en 2012.

Répartition mondiale de la consommation d'énergies primaires et 1972 et en 2012

Les énergies renouvelables

La directive 2009/28/CE sur les énergies renouvelables fixe à la France un objectif de 23 % d’énergie produite à partir de sources renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie à l’horizon 2020. En 2013, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie est de 14,2 %, en léger retrait par rapport aux 15 % prévus par le plan national d’action en faveur des énergies renouvelables (cf. méthodologie-définitions p. 44). Cette part est toutefois en hausse de 5,0 points par rapport à son niveau de 2005.

Production primaire d’énergies renouvelables par filière : 24,8 Mtep en 2013

La France, riche en ressources énergétiques renouvelables, dispose de la quatrième surface forestière d’Europe derrière la Suède, la Finlande et l’Espagne (source : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture – FAO). Elle bénéficie également d’un fort potentiel hydraulique, éolien et géothermique ; cela en fait le second producteur européen d’énergies renouvelables après l’Allemagne. En 2013, la production primaire d’énergies renouvelables totalise 24,8 Mtep. Le bois- énergie en représente 43 %, l’hydraulique 25 %, les biocarburants 10 % et les pompes à chaleur 7 %.